Permanence le jeudi toute la journée à la maison des syndicats

Dans la suite des journées d’action du 29 septembre et du 11 octobre, la journée du 17 novembre a été un nouveau succès : davantage de lycées en grève dans notre académie, une manifestation dynamique qui a rassemblé près de 1000 personnes, c'est-à-dire davantage que lors des deux précédentes manifestations. Tout montre que la détermination des personnels ne faiblit pas. Ils sont de plus en plus nombreux à dénoncer l’abandon des lycées de l’Education Prioritaire pendant ce quinquennat et à revendiquer une carte élargie des lycées en Education Prioritaire.

 

Lire la suite

Jeudi 17 novembre, une nouvelle fois, de nombreux lycées de la Région Parisienne se sont mobilisés sur la question de l’éducation prioritaire. 1000 personnels en grève ont manifesté en direction de l’Assemblée Nationale. La mobilisation se renforce encore et s’étend à de nouveaux établissements, aux personnels MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire) … De plus, l’extension au-delà de la banlieue parisienne se confirme, avec par exemple, 400 personnes qui ont manifesté à Marseille.

Lire la suite

 

 

La CGT Educ’action Versailles et Créteil soutiennent l’appel des personnels réunis en assemblée générale à une nouvelle journée de mobilisation le 29 novembre.  

Mardi 11 octobre, une nouvelle fois, de nombreux lycées de la Région Parisienne se sont mobilisés sur la question de l’éducation prioritaire. 600 personnels en grève (le double du rassemblement du 29 septembre) ont manifesté en direction du ministère.

En effet, les lycées sont restés à l’écart de la « grande réforme de l’Education prioritaire » de novembre 2014. Malgré de nombreuses demandes d'éclaircissement, le ministère avait toujours entretenu le flou sur leur situation. Un courrier de la Ministre, daté du 27 avril 2016, semblait apporter une clarification : « la refonte de l'éducation prioritaire est axée sur la scolarité obligatoire, c'est à dire l'école et le collège. » Cela confirmait la sortie des lycées de l'éducation prioritaire.

Lire la suite

 

Les lycées ont toute leur place

dans l'Education Prioritaire !

17 novembre

Manifestation région parisienne

à 14h en direction de l'Assemblée Nationale

  

La CGT Educ’action dépose un préavis national et appelle les personnels à la grève.

 

Lire et diffuser massivement le tract "Rapport de l’inspection générale : Développer l’apprentissage dans les LP pour casser l’enseignement professionnel et le statut des personnels : voilà le programme !"

Ultralibérale Un jour, superdirigiste le lendemain, « laïcité » chevillée au corps le matin, débordant « d’héritage chrétien » le soir… le discours du FN, qui incarne les différentes sensibilités nationalistes, adopte depuis des années, sans vergogne et sans peur des contradictions, la stratégie du caméléon ou l’art populiste de dire fort ce que « l’autre » est susceptible de vouloir entendre. Et peu importe qu’on ait dit le contraire dans la phrase précédente.

 

Lire la suite

MOBILISONS-NOUS POUR FAIRE ENTENDRE

ET GAGNER SUR NOS REVENDICATIONS !

Le mardi 29 Novembre 2016

 

FONCTION PUBLIQUE

DANS TOUTES LES PROFESSIONS ET DANS L’ENSEMBLE DES TERRITOIRES

 

Les organisations syndicales de fonctionnaires considèrent que de nombreuses revendications restent encore aujourd’hui sans réponse.

 

Lire la suite

Courrier intersyndical à la Ministre :

Demande de pondération en LP également

Madame la Ministre, 

 

Depuis plus d'un an maintenant, vous vous exprimez en faveur de la revalorisation de l'enseignement professionnel. Les 30 ans du baccalauréat professionnel ont été pour vous l’occasion de rappeler « la cohérence d'ensemble du système éducatif et de la place qu'y occupe l'enseignement professionnel ». Cette voie de formation, qui scolarise un tiers des lycéen-es et qui permet chaque année de qualifier près de 153 000 jeunes au niveau IV (bac pro, mention complémentaire, BT) et près de 206 000 jeunes au niveau V (CAP, BEP, mentions complémentaires), est essentiel. Elle permet d'élever le niveau de qualification global de la population et de lutter contre les sorties sans diplômes...

Lire la suite

Mardi 11 octobre, une nouvelle fois, de nombreux lycées de la Région Parisienne se sont mobilisés sur la question de l’éducation prioritaire. 600 personnels en grève (le double du rassemblement du 29 septembre) ont manifesté en direction du ministère. Commencée dans l’académie de Versailles, la mobilisation se renforce et s’étend à l’académie de Créteil. Un lycée de Marseille était aussi en grève tandis que d’autres appellent à une journée de grève après les vacances. La mobilisation loin de faiblir s’amplifie et se renforce.

Lire la suite

Lire le tract de la CGT-Éduc'action "Exigeons une carte des lycées en Éducation prioritaire"

 

 

Appel à tous les personnels des lycées

en éducation prioritaire

“Touche pas ma ZEP !”

Le collectif « touche pas à ma zep » s'est réuni lundi 3 octobre au soir, 60 délégué-es venant d’une trentaine établissements de région parisienne avec des représentants des syndicats CGT,  SNES, FO et SUD). La mobilisation du 29 septembre a été une réussite, le mouvement s'élargit. Il a été décidé d’appeler à la grève le mardi 11 octobre avec une manifestation à 14h en direction du ministère.

 

Vous trouverez :

Rappel : Pour la sauvegarde de l'éducation prioritaire en lycée. Appel ouvert à la SIGNATURE COLLECTIVE des lycées relevant de l'éducation prioritaire. Vous pouvez également le soutenir en tant que collège ou école REP/REP+ ou ex-RRS mais aussi en tant qu'organisation (structure syndicale, association de parents d'élèves...). 

Pour suivre notre mobilisation, la page facebook commune 

 

Mobilisation réussie

pour les lycées

en éducation prioritaire !

Ce jeudi 29 septembre, plusieurs dizaines de lycées de la région parisienne étaient mobilisés, 300 personnels grévistes se sont ensuite rassemblés devant le ministère. La mobilisation a été particulièrement suivie dans les lycées de l’académie de Versailles. Pour la CGT éduc’action Versailles cette mobilisation a été un vrai succès.

 

En effet, les lycées sont restés à l’écart de la « grande réforme de l’Education prioritaire » de novembre 2014. Malgré de nombreuses demandes d'éclaircissement, le ministère avait toujours entretenu le flou sur leur situation. Un courrier de la Ministre, daté du 27 avril 2016, semblait apporter une clarification : « la refonte de l'éducation prioritaire est axée sur la scolarité obligatoire, c'est à dire l'école et le collège. » Ce qui, à l’époque, confirmait la sortie des lycées de l'éducation prioritaire. Ce n’est pas acceptable, les difficultés sociales et scolaire ne s’arrêtent pas à la sortie du collège ! Bien au contraire, les lycées professionnels concentrent souvent la difficulté sociale et scolaire. Dans un nouveau courrier, la ministre vient d’annoncer qu’elle va prolonger les indemnités d’un an. C’est insuffisant. Il faut la création d’un statut clair de lycée en éducation prioritaire, seule garantie.

Lire la suite

 

L’appel à tous les personnels des lycées en éducation prioritaire “Touche pas ma ZEP !” est toujours signable ici

 

Lire également le communiqué de presse du collectif « Touche pas ma ZEP ! »

 

En pleine période estivale, le 20 juillet dernier, le gouvernement a pour la troisième fois, utilisé la procédure du « 49.3 » pour imposer au parlement « sa loi travail ». Il a utilisé cette procédure autoritaire, car sa loi est refusée par une majorité de l’opinion publique, de salariés, d’organisations syndicales, et ne trouvait pas de majorité à l’Assemblée nationale.

 

Lire la suite

Après un passage éclair devant le Conseil constitutionnel, la loi travail est promulguée en pleine période estivale, sans jamais avoir été votée, François Hollande ayant eu recours à trois reprises au 49-3 !

Voilà la vraie définition du soi-disant dialogue social défendu par le Président de la République et son gouvernement : recourir à l’article 49 alinéa 3 de notre Constitution c’est-à-dire à une disposition qui empêche le dialogue pour faire adopter une loi, « leur loi », qui aura de toutes évidences des répercussions des plus néfastes pour le monde du travail.

Bien que la loi a été promulguée, la CGT ne baissera pas les bras. Comme elle l’a déjà annoncé, avec l’intersyndicale, elle va poursuivre les actions, notamment dès le 15 septembre prochain.Lire le tract confédéral

Ca y est, c'est la rentrée ! Les reportages sont bien calés pour les journaux télévisés. Des enfants plus ou moins heureux débarquent dans des écoles fin prêtes pour les accueillir. On sort quelques images d'archives pour donner un caractère intemporel et immuable à un phénomène (re)devenu sujet d'actualité. Mais derrière le marronnier journalistique, c'est bien la question de l'Ecole (avec une majuscule) et de sa place dans la société qui est en jeu. Les images d'Epinal de septembre font vite la place à des métaphores moins glorieuses relayées par les médias et le gouvernement : l'Ecole et ses personnels se transforment en dinosaure impossible à réformer et réactionnaire.

 

Lire la suite

 

 

Alors que la Loi Travail sera présentée en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale le 5 juillet, la CGT Educ'action reste mobilisée.

 

 

 

Manifestation régionale

 

 

MARDI 5 JUILLET

 

                       14H – Place d'Italie - Bastille

 

Le souffle ne nous manque pas !

 

La journée du 28 juin a été comme toutes les autres journées de mobilisation depuis 4 mois, réclamant le retrait du projet de loi et l’obtention de nouveaux droits, un succès des salarié-es, jeunes, privé-es d’emplois et retraité-es, succès et détermination qui ne s’essoufflent pas ! Ceci malgré certaines conditions de manifestation qui n’ont pas permis à toutes et à tous d’y participer.

 

Lire la suite

 

Manifestation à Paris contre la Loi travail

Mardi 28 juin 2016

14 h de Bastille en direction de Place d'Italie

CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

 

Communiqué intersyndical : Le mépris ça suffit ! Le gouvernement doit entendre !

La journée du 23 juin a démontré une nouvelle fois la grande détermination des salarié-es, jeunes, privé-es d’emplois et retraité-es, à poursuivre la mobilisation pour obtenir le retrait du projet de loi Travail et des nouveaux droits. 

De nombreuses actions multiformes ont eu lieu dans tout le pays, malgré toutes les tentatives du gouvernement pour discréditer le mouvement social, en agitant la peur et la remise en cause des libertés fondamentales à travers l’interdiction du droit à manifester à Paris. 

 

Lire la suite

La votation citoyenne organisée par les 7 organisations syndicales doit permettre à tous les salarié-e-s, jeunes, privé-e-es d’emplois, retraité-e-s et citoyen-ne-s de s’engager dans la mobilisation.

 

Pour cela, nous vous invitons à faire voter le maximum de personnel dans les établissements en faisant le tour des services, de l'administration, des loges, des cantines, des salles des maîtres et des profs... Tou.s.tes les salarié.e.s sont appelé.e.s à s'exprimer. 

 

PARTICIPEZ-Y EN VOUS INSCRIVANT EN LIGNE ! 

PROJET DE LOI « TRAVAIL », ON NE LÂCHE RIEN,

 

MOBILISONS-NOUS JUSQU'AU RETRAIT

 

Loin de refluer, la mobilisation pour le retrait du projet de loi « travail » s’élargit et s’enracine. Outre les journées unitaires de grève, les appels à la grève dans les transports (SNCF, RATP, transports aériens) ou dans plusieurs branches de l’industrie se multiplient. Le blocage des raffineries et dépôts de carburants, des ports, s’est étendu et constitue un point d’appui important pour obtenir le retrait du projet de loi. 
Face à cela, le gouvernement multiplie les provocations pour briser les grèves en recourant aux forces de l’ordre et refuse toute discussion...

 

Lire la suite 

La votation citoyenne organisée par les 7 organisations syndicales doit permettre à tous les salarié-e-s, jeunes, privé-e-es d’emplois, retraité-e-s et citoyen-ne-s de s’engager dans la mobilisation.

Pour cela, nous vous invitons à faire voter le maximum de personnel dans les établissements en faisant le tour des services, de l'administration, des loges, des cantines, des salles des maîtres et des profs... Tou.s.tes les salarié.e.s sont appelé.e.s à s'exprimer. 

 

Vous trouverez le tract de présentation et le matériel pour la votation. Merci de nous retourner les bulletins complétés avant le 9 juin.

 

 

PARTICIPEZ-Y EN DÉPOSANT LE BULLETIN DE VOTE !

Pour la CGT Éducation, l'ISAE et l'ISOE

 

c’est au minimum pour toutes et tous !

Le Ministère de l'Education a annoncé l'alignement de l'ISAE 1° degré sur l'ISOE 2° degré.  

Au-delà de l’opération de communication en direction des personnels enseignants à quelques mois d’échéances électorales, cette mesure vise à rétablir l’équité entre les personnels du premier et du second degré. 

 

Lire la suite

LE 49.3 DES SALARIE.E.S C'EST LA GREVE !

Les jeunes et les salariés se mobilisent depuis plus de deux mois, la seule réponse du gouvernement est la répression. Ignorant le rejet massif de la loi travail dans l'opinion, le gouvernement a décidé de passer en force avec le 49-3, une fois de plus, montrant ainsi la "qualité" de son dialogue social ! Cette loi, voulue et soutenue par le patronat, va détruire un peu plus les possibilités de protection collective des salarié.e.s.

 

Nous devons nous mobiliser massivement pour bloquer cette loi !

 

Les prochains RDV sont les 17 et 19 mai prochains.

La CGT, FO, la FSU, Solidaires, UNL, FIDL et UNEF appellent à des journées de grèves et de manifestations. ici le communiqué unitaire

LES JEUNES, LES SALARIES DOIVENT ETRE ENTENDUS : RETRAIT DU PROJET DE LOI TRAVAIL

La lutte continue contre le projet de loi travail du gouvernement !

 

JEUDI 12 MAI 2016

14H

MANIFESTATION INTERPROFESSIONNELLE UNITAIRE

DENFERT ROCHEREAU VERS L’ASSEMBLEE NATIONALE

 

Les organisations syndicales régionales Île-de-France de salarié-es, lycéen-nes et étudiant-es, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL réunies le 4 mai 2016 réaffirment leur détermination à obtenir le retrait du projet de loi travail et à gagner de nouveaux droits.

Lire la suite

Le 31 mars, 1,2 millions salariés et jeunes, dans près de 250 villes, dans le cadre de la grève interprofessionnelle à l’appel de FO, CGT, FSU et Solidaires et des syndicats étudiants et lycéens, ont démontré leur détermination à faire retirer le projet de loi Travail.

 

Le 9 avril 2016 n’était pas le 31 mars, mais il est cependant incontestable que la mobilisation fut une nouvelle fois très forte puisque ce sont 110 000 manifestants qui ont été enregistrés à Paris dont plusieurs milliers de jeunes aux côtés des syndicats étudiants et lycéens.

 

Lire la suite

 

Appel du 8eme congrès de la CGT éduc’action Versailles

 

Après le succès des mobilisations du 9 mars, le gouvernement a été contraint de faire des premières concessions sur la loi El-Khomri par exemple sur le temps de travail des apprentis. Il maintient néanmoins l’axe général de son projet : l’inversion de la hiérarchie des normes pour remettre en cause toutes les garanties collectives. Il maintient sa volonté de tout définir (conditions de travail, salaires, temps de travail…) au niveau de l’entreprise là où le rapport de forces est le plus défavorable aux salarié-e-s.

 

Lire la suite

 

Manifestation à 14h00 République – Nation

 

 

Malgré quelques modifications apportées, à la marge, par le gouvernement le sens de cette loi régressive est maintenu. Il est inadmissible que des accords d’entreprises prévalent sur les lois de République : c’est ce que prévoit la loi «travail». En effet, si cette loi passe la négociation d’entreprise deviendrait prioritaire sur la loi et la convention collective. Le principe d’égalité entre les citoyens serait remis en cause.

 

 

La loi «travail», répond aux exigences des grands patrons du Medef de baisser le coût du travail, d’assouplir les critères du licenciement économique, d’étendre « les accords pour travailler plus et gagner moins » au prétexte de préserver l’emploi et la compétitivité avec une hausse du temps de travail et baisse de la rémunération.

 

Lire la suite

 

 

RETRAIT !

 

Tous en grève le 31 mars !

 

 

 

Jeudi 17 mars : 150 000 jeunes et salariés dans la rue pour exiger le retrait de la loi El Khomri. La mobilisation monte en puissance.

 

 

Les organisations syndicales départementales : CGT Education, FNEC FP FO, FSU, SUD éducation appellent les personnels de l’éducation Nationale de l’Essonne à faire grève et à participer à la manifestation le 31 mars 2016 pour le retrait du projet de loi « Travail ».

 

 

Lire la suite

 

 

SPÉCIAL SECOND DÉGRE

MOUVEMENT INTRA ACADEMIQUE

Les vœux devront être enregistrés exclusivement sur le serveur I.Prof, rubriques "Les services", "SIAM", du :

18 mars 2016 (14h) au 1er avril 2016 (14h)

Les confirmations de demande seront remises sans délai par les intéressés aux chefs d’établissement ou de service, qui les vérifieront et les transmettront au plus tard :  

Pour les zones A, B et C :

jeudi 7 avril 2016

à la DPE, par courrier (ou par fax au 01.30.83.40.27).

Les pièces justificatives seront numérotées et jointes à la demande de mutation, sous la seule responsabilité du candidat.

 

Afin que l’on puisse suivre efficacement votre demande de mutation, télécharger votre dossier syndical de suivi accompagné des explications utiles afin de calculer votre barème.  

N’oublier pas de nous le transmettre au plus vite …

soit par mail eluscgtversailles@gmail.com ou par courrier à

Les élus paritaires de la CGT Éduc-action de Versailles

La Rotonde

32 – 34 Avenue des Champs Pierreux

92 000 Nanterre

Pour en savoir plus 

 

La CGT Educ’action appelle à la mobilisation

pour le retrait du projet de loi sur le travail !

 

 

La mobilisation contre la loi « El Komri » s’amplifie. S’il était adopté, ce texte marquerait un recul historique des droits pour les salariés.

 

Il prévoit en effet :

            - La possibilité d’une semaine de 40h pour les apprentis de moins de 18 ans

 

            - La primauté sera donnée à l’accord d’entreprise permettant la remise en cause des garanties fixées par la loi et les conventions collectives de branche

 

            - Le plafonnement des indemnités prud’homales dues en cas de licenciement abusif

 

            - L’élargissement de la définition du licenciement économique même si l’entreprise ne connait pas de difficultés économiques sérieuses

 

SIGNEZ LA PÉTITION :

 

Loi travail : non merci !

 

L’annonce par Manuel Valls du report au report au 24 mars de la présentation du projet de loi « El Khomri » en conseil des ministres, est un 1er recul à mettre à l’actif de la mobilisation montante. Il faut continuer la mobilisation pour obtenir le retrait pur et simple de ce projet de loi profondément rétrograde.

 

Parce que nous refusons que le Medef dicte sa loi, les organisations régionales d’Île-de-France CGT, FO, SOLIDAIRES, UNEF, UNL, FIDL appellent à une

 

MANIFESTATION :

MERCREDI  9 MARS à 12h 30 devant le Medef 

(Avenue Bosquet - métro Ecole militaire vers le Ministère du travail rue de Grenelle)

puis

un rassemblement à 14 h à l’appel des organisations de jeunesse place de la République.

 

 

L’UGFF-CGT a déposé un préavis de grève pour l’ensemble de la fonction publique.

 

Vous trouverez ci-dessous :

 

            - le tract de la CGT-URIF

             - communiqué de l'intersyndicale du second degré

             - tract de la CGT-Éduc'action

 .           - tract d’analyse de l’Union Départementale CGT 91.

 

MOUVEMENT INTRA DEPARTEMENTAL PREMIER DEGRE

Le mouvement départemental des enseignants du premier degré doit permettre la couverture la plus complète des besoins d’enseignement devant élèves par des personnels qualifiés.

 

Le mouvement se caractérise par son unicité (une seule saisie de vœux), qui se fait en deux phases.

-une phase principale avec majoritairement des affectations à titre définitif,

 -une phase d’ajustement pour des affectations à titre provisoire.

 

Le serveur de saisie des vœux d’affectation sera ouvert du lundi 14 mars à 12h00 au mardi 29 mars 2016 à 12h00Après cette date, aucune modification ni annulation de vœux ou de participation ne sera acceptée.

 Attention : Une seule saisie de vœux sera effectuée pour la phase principale et la phase d’ajustement.

Lire la suite 

Pour la première fois depuis un demi-siècle un gouvernement a demandé que soit recquises des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participé avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

 

Lire la suite et SIGNEZ cette pétition

Les nombreuses réformes (collèges, territoriales, santé…), si elles sont mises en œuvres, vont avoir de nouveaux et graves impacts négatifs sur le service public rendu aux citoyens et aggraver encore les conditions de travail des personnels. Les organisations syndicales (CGT, FO et Solidaires) des trois versants de la Fonction publique (Etat, Territoriale, Hospitalière), réunies le 5 janvier 2016, confirment leur appel à la grève et aux manifestations pour le 26 janvier 2016.

Lire la suite

Lire le tract de la CGT Educ'Action

Le 26 janvier 2016, tous en grève dans les écoles

Les effets sur les services publics d'une politique gouvernementale qui finance, sans réelles contreparties, les aides aux entreprises en diminuant la dépense publique sont désastreux. 

Dans ce contexte d'austérité, les écoles ne sont pas épargnées et les conditions de travail des personnels des écoles se sont dégradées ces dernières années, notamment suite à la réforme des rythmes scolaires accentuée par les ingérences grandissantes des municipalités...

Lire la suite

Alors que sa réforme du collège continue d’être rejetée par les personnels, et après 3 journées de grève très suivies, la ministre s’obstine à imposer l’inacceptable.
Le « collège 2016 » n’est que la dernière étape en date d’une politique qui ne varie pas de gouvernement en gouvernement ; généraliser l’autonomie libérale, imposer la concurrence entre toutes et tous, réduire l’égalité sur le territoire et refuser de donner les moyens nécessaires à la réussite des élèves...

Lire la suite 

 

 

En ce début d’année, la CGT éducation 91 vous présente ses meilleurs vœux.

Nous vous souhaitons pour cette année 2016 de nombreuses luttes gagnantes !

 

Solidarité face à la peur !


La CGT Éduc'action 91 exprime sa compassion et sa solidarité à toutes les personnes qui sont touchées par les attentats du 13 novembre.

Lire le communiqué de l'UNSEN

Lire le communiqué du Comité Confédéral National de la CGT réuni les 17 et 18 novembre 2015

Malgré la réussite des différentes journées de grève contre la réforme du collège et le fort mécontentement des personnels, le gouvernement persiste dans sa stratégie du passage en force.  C’est ainsi qu’il tente d’imposer cette réforme, via la mise en place rapide des «Formations » qui ressemblent à du formatage. Cette réforme, sans aucun moyen et renforçant l’autonomie des établissements, va accentuer les inégalités.

Lire la suite ...

Rentrée 2015 : On touche le fond ?


Au mépris de la démocratie, on nous impose des politiques ultralibérales. Le vote des citoyens Grecs a été balayé. En France, le gouvernement a imposé la loi Macron par le recours au 49-3. Cette loi est un vaste fourre-tout libéral qui organise la précarité, la casse des services et la destruction du code du travail.

Les promesses de gauche sont désormais loin, et le gouvernement prépare sa prochaine campagne électorale en expulsant les campements de sans-logement et en matraquant les migrants.

Lire la suite

 

Rassemblement au rectorat de Versailles

 

(3 boulevard de Lesseps)

 

Jeudi 27 août à 14h00

 

pendant la tenue de la réunion d’information sur les affectations des Contractuel-le-s.

 

 Les conditions de recrutement, de rémunération, d’affectation des non-titulaires enseignant-e-s dans l’académie de Versailles sont loin d’être satisfaisantes : service partagé, retard de paiement,blocage des salaires pour les CDD sans tenir compte de leur ancienneté, affectation selon les besoins du service sans prendre en compte les vœux des collègues, absence de formation pédagogique….

Chaque rentrée est ressentie avec appréhension par des centaines de non-titulaires qui n’ont pas obtenu la garantie du réemploi.


Lire le communiqué intersyndical 

Rentrée 2015 : Stagiaires et Étudiants en formation

 

Cher-e-s collègues, 

Vous trouverez dans ce « 8 pages » une grande partie des réponses aux questions que vous pourrez vous poser au cours de cette année scolaire.
La CGT, qui syndique les enseignant-e-s depuis 1907, a toujours été aux côtés des personnels de l’Éducation nationale...

Lire la suite dans le 8 pages "Spécial" Stagiaires et Étudiants en formation de la CGT Educ’action

Rentrée 2015 : la CGT Éduc’action à l’offensive



En imposant un calendrier scolaire 2015-2018, la ministre de l'Éducation nationale nous projette déjà à la rentrée. 

Décidée d’agir sans concertation et contre l’avis des organisations syndicales, elle fixe au lundi 31 août 2015 la rentrée des personnels enseignants et de certains personnels. Certaines DASEN organisent même deux jours de pré-rentrée pour le premier degré ou imposent le vendredi 28 août 2015. Ces décisions unilatérales ne respectent pas les dates réglementaires de nomination des stagiaires et des personnels nouvellement affecté-e-s, en leur faisant l’obligation de travailler sans couverture légale...

Lire la suite : Rentrée 2015 : la CGT Éduc’action à l’offensive

Intersyndicale collège : Appel à la grève le 11 juin

Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SUD Éducation, SNCL-FAEN et SIES-FAEN constatent l’enfermement du ministère dans son maintien de la réforme du collège et son refus d’entendre les demandes des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation du second degré...

Lire la suite 


Non à l’interdiction d’organiser des réunions parents-profs dans les établissements scolaires

L’intersyndicale, SNES-FSU, SNEP-FSU, SNALC-FGAF, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SUD Éducation, SNCL-FAEN et SIES-FAEN, réunie le 21 mai appelle à

faire du jeudi 4 juin une journée nationale de mobilisation dans tous les collèges : heures d’information syndicale, rencontres et débats avec les parents sur la réforme en cours.

Lire la suite

Réforme, réformer. Si l’on prend la peine de chercher dans un dictionnaire ou sur le net, on tombe rapidement sur une définition plus ou moins précise définissant la réforme comme une amélioration, un changement en mieux. Il semble que notre ministre comme beaucoup d’autres avec elle ne maîtrise pas ses fondamentaux car si son projet pour le collège modifie le fonctionnement de la 6ème à la 3ème, il n’est en rien une amélioration ou un progrès.

Nous faisons le constat à l’heure actuelle que le collège, qui n’a jamais eu les moyens d’une réelle démocratisation, renforce les inégalités scolaires et ce malgré les efforts des personnels pour faire réussir les élèves. Il favorise un tri social qui se traduit par une orientation plus ou moins choisi à la sortie de la troisième au lieu de permettre à tous les élèves de se construire une culture commune. Cette situation n’est pas acceptable. Et ce n’est pas le projet pour le collège du gouvernement qui va améliorer la situation.

Lire la suite

Lire le communiqué intersyndical

Lire l'analyse de la CGT Educ'action

Ensemble le 1er Mai pour mondialiser le progrès social


Le vendredi 1er mai, partout dans le monde les travailleurs, les salariés, les retraités et privés d'emplois vont s'exprimer, se mobiliser pour faire entendre des exigences pour la paix, le progrès social, la possibilité de vivre dignement ......

Partout en Europe, les peuples se mobilisent contre les politiques d'austérité décidées à Bruxelles, qui engendrent inégalités, pauvreté, misère, remise en cause de la protection sociale, des services Publics ....

Lire la suite 

Mouvement intra-départemental PE

Attention la période de saisie des vœux initialement prévue du 14 avril 2015 au 5 mai 2015 se tiendra du jeudi 23 avril (ouverture) au lundi 11 mai midi (fermeture.

Pour en savoir plus...

Communiqué : Un succès retentissant

qui prépare d’autres mobilisations


Ce 9 avril, on a recensé plus de 300 000 salariés, actifs, jeunes et retraités, privés d’emploi, dans les 86 rassemblements et manifestations en province et à la manifestation nationale à Paris. Dans la capitale, plus de 120 000 manifestants ont convergé durant tout l’après-midi tandis que tombaient les chiffres de participation dans des villes comme Marseille (45 000), Bordeaux (10 000), Nancy et Nîmes (5 000), Digne (1 000)...

 

Lire la suite

Le pays va mal : les choix économiques opérés par le gouvernement (l'austérité) non seulement ne sont pas efficaces pour résorber le chômage, mais aussi aggravent les conditions de vie des salariés, des jeunes, des retraités, des demandeurs d'emploi

Lire la suite